La SCFG ne s’inquiète pas outre mesure de la situation précaire du rail au Nouveau-Brunswick

119

Le possible démantèlement d’un tronçon de chemin de fer au Nouveau-Brunswick n’inquiète pas, pour le moment, la Société de chemin de fer de la Gaspésie (SCFG).

Son président réagit à l’information diffusée par certains médias, à l’effet que le tronçon entre Campbellton et Moncton pourrait être démantelé. Une clause d’une entente entre le Canadien National et le gouvernement pour une remise à niveau du chemin de fer menace toujours sa survie. La raison qui soulève cette inquiétude s’explique par la diminution du transport de marchandises. Ainsi, le CN pourrait donc cesser ses activités sur cette portion de voie ferrée.

Éric Dubé mentionne que le risque d’abandon de ce tronçon n’aurait aucun impact, à tout le moins, pour le transport des pales éoliennes de LM Wind Power.

 

Toutefois, Éric Dubé espère que le tronçon entre Campbellton et Moncton ne sera pas démantelé. Il considère que si c’était le cas, cela pourrait avoir des impacts négatifs sur le chemin de fer dans l’Est-du-Québec.

 

LAISSER UN COMMENTAIRE