Le Regroupement vigilance hydrocarbures Québec demeure inquiet

144

Le Regroupement vigilance hydrocarbures Québec souligne que l’arrêt de toute exploration pétrolière et gazière à Anticosti est une victoire au goût amer pour la population québécoise.

Suite à l’annonce du gouvernement du Québec de soustraire définitivement l’île d’Anticosti à l’exploration pétrolière et gazière, le RVHQ se dit grandement soulagé de cette décision.

Toutefois, la coordonnatrice générale et la porte-parole pour le regroupement, Carole Dupuis, stipule que la somme distribuée en compensation aux compagnies pétrolières risque possiblement de financer d’autres projets d’exploration comme ceux avancés en Gaspésie, soit Haldimand et Bourque :

Pour le RVHQ, il ne devrait tout simplement ne plus avoir de nouvelles explorations pétrolières et gazières nulle part au Québec, surtout dans l’optique de l’atteinte des objectifs fixés à l’Accord de Paris sur le climat de limiter le réchauffement climatique à 2 ou à 1,5 degré.

Ainsi, les projets d’exploration en Gaspésie n’ont pas raison d’être pour Carole Dupuis surtout que plusieurs spécialistes indiquent qu’il n’y a pas de gisement conventionnel sur le territoire de la région :

Dans cette perspective, le regroupement croit que le Québec se met dans des impasses autant environnementales qu’économiques en continuant des projets d’exploration pétrolière et gazière.

LAISSER UN COMMENTAIRE