Un projet d’immersion dans les organismes pour briser les préjugés

348

Des organismes œuvrant dans le développement social réfléchissent à une initiative pour diminuer les préjugés à leur égard.

Le projet est né lors de la « Grand’Messe » du Réseau Développement Social Rocher-Percé, cet automne. Près de 40 représentants d’organismes étaient rassemblés sous le thème « Mieux se connaître pour mieux collaborer ».

L’idée serait d’inviter des personnes stratégiques, soit des partenaires ou des élus, à passer une journée avec eux sur le terrain.

La proposition est venue de la directrice de la Maison Blanche-Morin pour femmes violentées, à Pabos. Hélène Vandette soutient que le milieu social est assujetti à des préjugés.

 

Cette solution pourrait également être appliquée pour améliorer la collaboration entre les organismes. Le coordonnateur du réseau, Benoît Cayouette, explique que des échanges ponctuels d’employés leur permettraient de mieux comprendre la réalité de l’autre.

 

Un comité de suivi se chargera d’analyser la faisabilité du projet en cours d’année.

LAISSER UN COMMENTAIRE