Patrimoine Gaspésie interpelle la ministre Diane Lebouthillier

114

Patrimoine Gaspésie est d’avis que le phare de Cap-des-Rosiers doit s’intégrer au parc national Forillon.

Considérant l’urgence d’agir, afin de conserver ce phare patrimonial parmi les plus importants au Canada, le président de Patrimoine Gaspésie, Jean-Marie Fallu, estime que le gouvernement fédéral doit protéger ce bâtiment désigné lieu historique national en 1974 du fait qu’il est le plus haut phare au pays.

Le président de Patrimoine Gaspésie mentionne qu’il y a 10 ans, les coûts d’une mise à niveau du phare étaient évalués à 3 millions $ alors qu’aujourd’hui les travaux se chiffrent à plus de 6 millions.

Compte tenu la proximité du phare de Cap-des-Rosiers et le parc Forillon, Jean-Marie Fallu considère qu’il serait tout à fait logique que le gouvernement fédéral intègre le moment historique à ses attraits touristiques :

Jean-Marie Fallu affirme que le contexte politique actuel est favorable pour que le gouvernement fédéral assure la survie de ce patrimoine maritime canadien.

LAISSER UN COMMENTAIRE