Opération contre le cellulaire au volant

175

La Sûreté du Québec aura à l’œil les automobilistes cette semaine, dans le cadre d’une opération nationale contre le téléphone cellulaire au volant.

Il s’agit d’une opération concertée, en partenariat avec l’Association des directeurs de police du Québec et le Service de police de la Ville de Montréal.

Le porte-parole de la SQ, Claude Doiron, souligne que l’utilisation du cellulaire au volant, que ce soit pour parler ou pour texter, compte parmi les quatre principales causes d’accident sur les routes du Québec :

 

En vertu de l’article 439.1 du Code de la sécurité routière, le seul fait de tenir en main, tout en conduisant, un appareil ayant une fonction téléphonique constitue une infraction.

Tout conducteur qui commet cette infraction s’expose à une amende de 80$ plus les frais et la contribution, pour un total de 120$, et à quatre points d’inaptitude.

En Gaspésie, la SQ a enregistré plus de 90 infractions au Code de la sécurité routière pour conduite avec un téléphone cellulaire en 2014 :

 

Selon les données de la Société d’assurance automobile du Québec, ce sont les hommes âgés de 25 à 44 ans qui enregistrent le plus haut taux d’infraction pour conduite avec un cellulaire en main.

LAISSER UN COMMENTAIRE