Le numérique: une manière de se réinventer en culture

252

Le numérique représente à la fois une crainte et une opportunité pour le milieu artistique gaspésien qui a tenté de se réinventer le temps du 5e colloque culturel de la MRC de La Côte-de-Gaspé.

Notre journaliste Nafi Alibert était sur place, ce jeudi, au Centre Élias-Dufresne à Rivière-au-Renard

 

Des artistes aux diffuseurs, en passant par des représentants de médias ou de municipalités, une trentaine de personnes ont activement participé à ce remue-méninges placé sous le signe de la culture à l’ère du numérique.

Lors de son atelier, Annie Chénier a justement exploré à quel point la révolution digitale avait complètement chamboulé la création, la production, la diffusion et la consommation culturelle :

 

Pour cette spécialiste en gestion et communication numérique, un grand défi pour le milieu culturel gaspésien, et même québécois, est d’assurer la visibilité de ses productions dans l’univers du Web.

 

L’industrie a des efforts à faire au niveau de la découvrabilité de ses produits culturels, c’est-à-dire, sa capacité à les faire ressortir du lot pour qu’ils soient facilement trouvables sur le Web. Si cela reste un défi de taille, Annie Chénier reste convaincue que le numérique peut aussi aider la culture à plusieurs niveaux.

 

Plusieurs initiatives locales sont venues appuyer cette vision positive du virage numérique, comme l’application de Go Gaspé-Forillon.

 

LAISSER UN COMMENTAIRE