La ministre du Tourisme dit comprendre l’importance du train L’Amiral

93

La ministre du Tourisme, Julie Boulet, se dit sensible à l’importance d’une infrastructure comme le train touristique pour la région.

Depuis maintenant près de trois ans, le train L’Amiral est stationné près de la gare à Gaspé et ne peut transporter les croisiéristes jusqu’à Percé pour des raisons de sécurité.

Selon les dernières estimations, il manquerait environ 4,5 millions de dollars pour réparer le pont de Haldimand et une partie du rail à Douglastown.

Jusqu’à maintenant, au moins 20 millions de dollars ont été investis pour mettre en place le train touristique L’Amiral.

Pour la ministre Julie Boulet, rendu à ce point, il serait logique de compléter les investissements,  mais elle soulève tout de même des questionnements.

 

Pour sa part, Escale Gaspésie voit toujours le tain touristique comme une priorité dans son plan de développement. Le chef d’escale, Stéphane Sainte-Croix, est heureux de constater que la ministre du Tourisme soutienne en quelque sorte le dossier L’Amiral.

 

En 2013, Québec a investi 10 millions de dollars pour réparer le rail entre Gaspé-Percé et construire des infrastructures d’accueil pour le train touristique.  Le train et la locomotive de L’Amiral ont été rénovés au coût de 3 millions de dollars. Enfin, la gare intermodale de Gaspé a été construite au coût de 6,7 millions, dont plus de deux millions provenaient de Québec.

LAISSER UN COMMENTAIRE