L’UE considère le homard comme une espèce envahissante

545

Le ministre fédéral des Pêches, Dominic LeBlanc, a affirmé mardi que les gouvernements canadien et américain feraient tout en leur pouvoir pour convaincre l’Union européenne que le homard nord-américain ne constitue pas une menace.

Un groupe de l’UE soutient qu’il existe suffisamment de preuves scientifiques pour aller de l’avant avec une requête de la Suède réclamant que le homard nord-américain soit déclaré comme une espèce envahissante.

Cette requête est liée à la découverte de 32 homards américains dans ses eaux depuis 2008.

Le pays craint que ces homards se multiplient rapidement et qu’ils transportent des maladies et parasites qui pourraient se propager au homard européen et causer de la mortalité.

Dominic LeBlanc a indiqué que le Canada et les États-Unis disposaient de preuves scientifiques aussi convaincantes démontrant que le homard de l’Amérique du Nord n’est pas une espèce envahissante.

Une telle interdiction pourrait évidemment avoir des répercussions sur l’industrie de la pêche au homard en Gaspésie qui procure de l’emploi à 450 pêcheurs et aides pêcheurs.

LAISSER UN COMMENTAIRE