LE SYSTÈME JUDICIAIRE MANQUE D’EFFECTIFS

139

Le manque de personnel affecte le bon fonctionnement du système judiciaire. L’accès à la justice serait amélioré si les effectifs étaient renforcés dans les différentes juridictions.

C’est l’un des constats émis par les nombreux magistrats du Barreau du Bas-Saint-Laurent-Gaspésie-les-Îles, qui se sont réunis lundi matin, lors de la cérémonie marquant la rentrée judiciaire des tribunaux pour l’année 2016-2017.

Le juge en chef de la Cour supérieure, Jacques Fournier a notamment déploré que ce manque d’effectif occasionne des délais souvent déraisonnables associés aux recours en justice.

Selon le juge Fournier, les effectifs stagnent depuis 1989 et seuls six juges supplémentaires ont été nommés à la Cour supérieure entre 2008 et 2015.

Clément Massé, bâtonnier du Barreau du Bas-Saint-Laurent-Gaspésie-les-Îles est d’accord avec ce constat. Selon lui, des régions comme la Gaspésie souffrent cruellement du manque de juge. D’ailleurs, il réclame la nomination officielle d’un juge permanent de la Cour supérieure en Gaspésie:

 

Clément Massé estime aussi que le système doit également s’adapter à certaines réalités régionales et prendre en compte le fait qu’il est contraignant pour certains citoyens de devoir se présenter obligatoirement au tribunal en raison des distances.

LAISSER UN COMMENTAIRE