Des investissements en dessous des ambitions pour le secteur forestier

119
M. Luc Blanchette, le ministre des Forêts, de la Faune et des Parcs, lors de Forum Innovation Bois, tenu à Rivière-du-Loup, le 31 octobre. Photo: Gracieuseté.

Les 38 millions $ annoncés par Québec pour moderniser l’économie forestière laissent plusieurs acteurs de l’industrie et l’opposition perplexes.

 

 

Sylvain Roy, le porte-parole du Parti Québécois en matière de forêts, se demande comment le gouvernement compte mettre en application le plan de travail qu’il a dévoilé au Forum Innovation Bois, lundi dernier. Ce projet comporte près d’une quarantaine de mesures, dont le soutien à la formation en construction en bois et à la valorisation de la biomasse forestière.

 

Même son de cloche du côté du Syndicat des producteurs de bois de la Gaspésie. Son président, Berthold Gagné, commente ici la création d’un prêt pour aider les scieries à financer leurs projets de modernisation :

 

Dans le contexte où les négociations sur le bois d’œuvre s’enlisent avec les États-Unis, Sylvain Roy craint que Québec n’ait pas pris les mesures nécessaires pour lui éviter des années de crise semblables à celles déjà vécues dans le passé.

 

Le gouvernement a également profité du Forum Innovation Bois pour reconduire les budgets alloués aux travaux en forêt publique, soit 450 millions $ sur deux ans. Une annonce accueillit favorablement par René Babin, le directeur général de la Coopérative forestière de la Gaspésie :

 

Jusqu’à présent, la Coopérative recevait 3 millions $ par année de cette enveloppe.

LAISSER UN COMMENTAIRE