Importante mobilisation aux Îles concernant le traversier de Cap-aux-Meules à Souris

131

L’ensemble des intervenants du milieu politique, socio-économique et communautaire des Îles-de-la-Madeleine forme un front commun pour sauvegarder le contrat de traversier de Cap-aux-Meules à Souris de la CTMA.

En mai, le ministère fédéral des Transports annonçait son intention de privatiser la gestion des traversiers de l’est du Canada par appel d’offres, pour des contrats de service pouvant s’étirer sur 20 ans.

En conférence de presse qui a rassemblé plus d’une centaine d’intervenants de tous les secteurs, le député des Îles, Germain Chevarie, a demandé le retrait de la traverse d’un éventuel processus d’appel d’offres.

Appuyée par le milieu, une délégation madelinienne entend se rendre à Ottawa dans les plus brefs délais pour rencontrer le ministre des Transports.

 

De son côté, le maire sortant, Jonathan Lapierre, souligne l’importance de conserver le siège social du responsable de ce lien entre les Îles et le continent dans l’archipel.

Il évoque des enjeux de logistique en situation d’urgence, de développement du territoire et de protection du tissu social.

 

L’intérêt porté par de grandes entreprises de transport maritime cet été, comme BC Ferries inquiète les intervenants madelinots, qui craignent de voir le service essentiel de traversier se détériorer en passant à des mains étrangères.

LAISSER UN COMMENTAIRE