Le gouvernement s’adresse plus aux citoyens des villes qu’à ceux des régions

61

Plus de 70 radios privées, communautaires et indépendantes unissent leurs voix afin de questionner les pratiques d’achat publicitaire des différents paliers de gouvernement.

La présidente de l’Association des radios communautaires du Québec (ARCQ), Tanya Beaumont, explique que le gouvernement néglige souvent de transiger par les radios régionales, favorisant celles des grands réseaux des centres urbains.

 

Elle ajoute que, selon Statistique Québec, plus de la moitié de la population habite dans les petites municipalités de moins de 100 mille habitants.

Les membres de l’ARCQ et de l’Association des radios régionales francophones demandent donc au gouvernement de revoir la répartition de ses budgets.

Cette mesure permettrait d’augmenter la portée générale des communications de l’État en joignant plus de citoyens. Elle soutiendrait aussi les radios à réaliser leur mandat d’information.

 

LAISSER UN COMMENTAIRE