Le gouvernement fédéral est sensible aux défis que vit l’industrie des croisières, selon Lebouthillier

113

Diane Lebouthillier affirme que son gouvernement est à pied d’œuvre dans le dossier de la protection des baleines noires et qu’il est sensible aux difficultés que traverse le milieu des croisières.

Les nouvelles limitations de vitesse des grands navires dans le golfe du St-Laurent désorganisent les entreprises de croisières qui doivent revoir leurs horaires. À Gaspé seulement, au moins 10 escales seront annulées cette saison. L’industrie touristique craint les répercussions à long terme de ces mesures que le maire, Daniel Côté, et le député de Gaspé, Gaétan Lelièvre, ont qualifiées d’improvisées.

Sans y siéger elle-même, la députée fédérale de la Gaspésie-Îles-de-la-Madeleine soutient qu’une rencontre se tient chaque semaine entre le ministre des Pêches et des Océans, celui des Transports et les intervenants des secteurs touristique et des croisières.

Concernant la cause mystérieuse des 10 décès de baleines noires enregistrés cet été, elles sont toujours en analyse. Diane Lebouthillier assure que dès qu’il y aura du nouveau dans le dossier, l’information voyagera rapidement auprès des personnes concernées.

 

La Ville de Gaspé et Escale Gaspésie ont dit souhaiter rencontrer les représentants du gouvernement pour leur faire le portrait de la situation catastrophique pour le petit organisme et pour demander une compensation financière. La députée et ministre les a ainsi invités à faire une demande écrite pour rencontrer ses collègues.

LAISSER UN COMMENTAIRE