Une étude pour aider les municipalités à s’adapter à l’érosion côtière

107

L’Université du Québec à Rimouski (UQAR) aidera 88 municipalités à trouver des solutions aux problèmes d’érosion, selon une entente conclue avec le gouvernement du Québec.

Le ministère de l’Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques versera 3,5 millions de dollars à L’UQAR pour mener une étude. L’objectif est de réduire la vulnérabilité des communautés côtières par des actions préventives. Des outils leur seront proposés pour soutenir la planification d’aménagement et de protection du territoire.

Le titulaire en chaire de recherche en géoscience côtière à l’UQAR, Pascal Bernatchez, explique que chacune des régions sera visitée afin de trouver des solutions qui leur sont propres.

 

L’initiative sera financée grâce au Fonds vert. L’entente est signée depuis le 5 décembre.

LAISSER UN COMMENTAIRE