Érosion côtière en Haute-Gaspésie : Les municipalités doivent mieux se préparer

84

Les tempêtes des dernières semaines étaient au menu du jour, hier, alors que les élus de la Haute-Gaspésie sont à la recherche de solutions pour éviter que des municipalités se retrouvent coupées de l’extérieur, notamment en raison de la fermeture de la route 132.

Une rencontre s’est tenue entre ces élus et les différentes directions régionales concernant le problème d’érosion des berges et la protection de la route.

Le directeur régional de la Sécurité publique, Jacques Bélanger, estime que bien des problèmes auraient pu être évités si les citoyens et les municipalités avaient été mieux préparés.

 

Du côté des élus, le préfet de la Haute-Gaspésie, Allen Cormier est satisfait des discussions, estimant que des idées ont été mises de l’avant.

 

Quant à Yves Sohier,  maire de La Martre, une municipalité particulièrement éprouvée lors des dernières tempêtes, il estime que la gestion de la situation dans son ensemble aurait pu être meilleure.

 

Une prochaine rencontre est prévue en avril avec des représentants de l’Université du Québec à Rimouski, mandatée par le gouvernement du Québec dans le dossier de l’érosion des berges, afin de trouver des solutions à long terme.

LAISSER UN COMMENTAIRE