Les défis budgétaires et démographiques ne freinent pas le Cégep GÎM

75

Le Cégep de la Gaspésie et des Îles réussit à tirer son épingle du jeu, malgré les restrictions budgétaires et les enjeux démographiques.

C’est ce que l’institution avance dans son rapport annuel 2015-2016.

Le directeur des études, Louis Bujold, explique que les objectifs en lien avec la planification stratégique ont été atteints.

 

Quant à l’École des pêches et de l’aquaculture du Québec, Louis Bujold indique que son plan de développement est en fin de rédaction.

 

Le plan de développement final sera remis au ministère au début de l’hiver. La décision concernant le financement récurrent et l’avenir de l’École des pêches et de l’aquaculture devrait être rendue au plus tard au printemps.

Recrutement en France

Par ailleurs, le directeur général du cégep, Yves Galipeau, était en mission en France, la semaine dernière. Le voyage d’une dizaine de jours a servi à consolider et conclure des ententes avec des institutions scolaires françaises, explique Louis Bujold.

 

Au terme d’une seule année d’étude dans un programme similaire à celui complété en France, les étudiants d’outre-mer obtiennent un diplôme d’études collégiales ainsi qu’un visa de travail au Québec.

Louis Bujold indique que l’an dernier, le campus de Gaspé en a accueilli une vingtaine dans ses programmes de maintenance industrielle et de foresterie, par exemple.

LAISSER UN COMMENTAIRE