Le commerce du homard en Europe ne sera pas perturbé

577

L’Union européenne recule et n’imposera pas d’interdit commercial sur le homard vivant nord-américain.

L’Associated Press rapporte que le comité des espèces envahissantes exotiques a démontré qu’il n’y a aucun appui à une inscription du crustacé sur sa liste.

Il rejette ainsi les inquiétudes de la Suède selon lesquelles le homard des États-Unis et du Canada pose une menace environnementale, parce que 32 individus ont été pêchés dans ses eaux en sept ans. On suppose que les crustacés nord-américains retrouvés sur les côtes d’Europe se sont échappés d’installations de stockage.

Dans une décision rendue vendredi, la Commission européenne a plutôt informé la Suède qu’elle implanterait des mesures pour éviter de perturber le commerce du homard.

Un dénouement bien accueilli par le directeur général du Regroupement des pêcheurs professionnels du sud de la Gaspésie, O’Neil Cloutier.

 

L’an dernier, le Canada a dirigé environ 10 % de ses exportations de homards vivants vers l’Europe, pour une valeur de 75 millions de dollars.

LAISSER UN COMMENTAIRE