Chandler veut sauver le site d’interprétation Mary Travers dite : La Bolduc

85

La Ville de Chandler embauchera un consultant pour étudier des pistes de solution afin de sauver le site d’interprétation Mary Travers dite : La Bolduc.

La baisse d’achalandage, le manque de subventions et les dommages causés aux bâtiments par les différentes tempêtes ont poussé le CA à dissoudre l’organisme. Comme c’est la Ville de Chandler qui devait être chargée des actifs en cas de dissolution, le conseil municipal a adopté une résolution pour rendre ce transfert officiel, lundi.

La mairesse, Louisette Langlois, refuse cependant de lancer la serviette dans ce dossier. Elle soutient qu’avec l’aide de la MRC Rocher-Percé et du ministère de la Culture, une certaine somme d’argent pourrait être consacrée à l’embauche d’une ressource qui aura la tâche d’analyser différentes pistes de solution afin d’assurer que la mémoire de la Bolduc demeure bien vivante à Newport.

Il est loin d’être certain que l’actuel bâtiment soit récupérable, mais à ce moment tout est sur la table, explique la mairesse.

 

Louisette Langlois assure cependant que le projet sera situé à Newport, lieu de naissance de la Bolduc.

Comme le projet est toujours embryonnaire, il est difficile pour Louisette Langlois de donner un échéancier précis sur l’évolution de ce dossier.

LAISSER UN COMMENTAIRE