Chantier naval Forillon augmentera le nombre de ses employés de 50 %

254

Le Chantier naval Forillon veut augmenter sa main-d’œuvre de 50 % d’ici 2020.

L’entreprise, qui compte en ce moment 50 travailleurs, vient d’obtenir 3 contrats pour la conception de deux remorqueurs pour un client du Québec et d’un bateau de pêche pour le secteur des Maritimes.

Elle avait aussi obtenu en 2015 un contrat de 45,8 millions de dollars de la Garde Côtière canadienne pour la construction de six navires de recherche et sauvetage. L’ingénierie vient d’être complétée et les travailleurs sont à construire les deux premiers navires.

Le directeur des opérations, Jean-David Samuel, explique que dans ces conditions, il faut d’abord recruter de la main-d’œuvre spécialisée pour réaliser tous les contrats dans les délais prescrits et qu’ensuite, d’autres types d’emplois suivront.

 

Le Chantier naval Forillon doit aussi faire appel à des travailleurs de l’extérieur de la région en raison des qualifications exigées pour occuper ces emplois.

 

L’entreprise croit que d’ici 3 ans, elle atteindra les 75 employés.

Jean-David Samuel ajoute que depuis les dernières années, l’entreprise a recruté plusieurs jeunes qui sont venus s’établir dans la région ou qui ont effectué un retour.

Le Chantier naval Forrillon prévoit livrer les deux remorqueurs au début de l’été et le bateau de pêche en 2018.

Pour ce qui est des navires de la Garde côtière, ils doivent tous être complétés d’ici 2020.

Écoutez l’entrevue complète lors de l’émission O’Leary le midi.

LAISSER UN COMMENTAIRE