Dossier budgets municipaux : Ste-Thérèse-de-Gaspé adopte un budget similaire à l’an dernier

625

Ste-Thérèse-de-Gaspé adopte des prévisions budgétaires semblables à 2016 pour l’année qui vient.

Le budget global de la municipalité de 1,3 million de dollars est sensiblement le même. Le taux des taxes foncières ne change pas non plus ni le tarif pour la collecte des matières résiduelles, de 250 dollars.

Le tarif d’aqueduc, d’égout et d’assainissement augmente pour sa part de 20 dollars pour atteindre 608 dollars. La hausse est due au financement de la réfection d’une station de pompage.

Journaliste : Sonia Landry

 

Première hausse de taxes en 8 ans à Grande-Rivière

Le maire de Grande-Rivière, Bernard Stevens. Photo : Archives

Grande-Rivière procède à une légère augmentation des taxes foncières, une première en 8 ans.

Le conseil de ville a adopté son budget de 5,5 millions de dollars pour 2017, hier soir. Avec une augmentation de 4 cents du 100 $ d’évaluation, le taux de taxes passe à 94 cents, soit un montant additionnel de 45 $ en moyenne.

Toutefois, pour les contribuables qui demeurent dans les zones avec services d’aqueduc et d’égout, cette augmentation s’annulera presque entièrement, puisque les frais reliés à la mise aux normes et à l’entretien du réseau sont en diminution.

Le maire, Bernard Stevens, considère être en bonne santé financière. Par exemple, le surplus d’un peu plus d’un million de dollars n’a pas été touché tout au long de ses 2 mandats.

Pour la prochaine année, la municipalité sera attentive à l’implantation de l’entreprise CanAquaculture sur son territoire. Un projet de 46 millions qui devrait créer une quarantaine d’emplois.

Des demandes de subvention ont également été faites pour modifier le système de réfrigération de l’aréna et faire d’autres travaux de mise à niveau, ce qui représente des coûts allant jusqu’à 2,4 millions de dollars.

Journaliste : Sonia Landry

 

Grande-Vallée adopte le budget de sa 175e année

Photo : Archives

La municipalité de Grande-Vallée gèle les taxes pour son budget de 2017, qui marquera son 175e anniversaire.

Un budget équivalent à l’an dernier de près de 2,3 millions de dollars a été adopté par le conseil de ville de Grande-Vallée en début de semaine. Le taux de taxation pour les citoyens demeurera aussi le même, à 65 cents du 100 $ d’évaluation.

La mairesse, Nathalie Côté, soutient que la municipalité d’un peu plus de 1000 habitants est en bonne santé financière. Un nouveau contrat de 530 000 $ cette année avec le MTQ, pour déneiger plus de 40 km de la route 132 entre St-Yvon et Ste-Madeleine-de-la-Rivière-Madeleine, y est en partie pour quelque chose.

 

Un budget spécial sera également nécessaire pour les activités du 175e anniversaire. Sans pouvoir donner de chiffre plus précis pour le moment, la mairesse assure qu’il ne dépassera pas les 100 000 $ et qu’il sera puisé dans le surplus de 480 000 $.

Un budget de 10 000 $ a aussi été réservé pour les élections municipales de novembre 2017. Quand on lui demande si elle a l’intention de se présenter comme mairesse pour un 3e mandat, Nathalie Côté répond être encore en réflexion.

 

Par ailleurs, la municipalité de Grande-Vallée prévoit un budget équilibré pour 2016.

Journaliste : Sonia Landry

 

Un budget presque identique à Percé

Photo : Archives

Les taxes foncières générales vont demeurer inchangées à Percé pour 2017.

Le budget de la Ville a été approuvé par la Commission municipale du Québec, cette semaine, en raison de la démission de la majorité des élus, en novembre dernier.

Le budget passe de 6 363000 à 6 443000 $, soit une augmentation de 1,26 %.

Les taux de taxation résidentiels, non résidentiels, pour édifice à logements et industriels demeurent inchangés, par rapport à 2016.

En exemple, les propriétaires de résidences vont payer 1 dollar 40 du 100 $ d’évaluation pour 2017.

Le directeur de la Ville de Percé, Félix Caron, explique les raisons qui ont permis de garder les taxes inchangées, malgré une augmentation de 80 000 $ au budget.

 

Parmi les dépenses qui ont augmenté, on retrouve  la sécurité des incendies, de la voirie municipale et dans l’hygiène du milieu.

De plus, des règlements d’emprunt se terminant cette année permettent une diminution de taxe dans certains secteurs de Percé.

 

Félix Caron, avoue aussi que l’absence d’un conseil municipal fonctionnel a joué sur le fait que le budget soit pratiquement un copier-coller de l’an dernier.

 

Journaliste : Richard O’Leary

 

Un budget électoraliste à Gaspé ?

L’hôtel de Ville de Gaspé. Photo : Archives

Les contribuables de la Ville de Gaspé auront une augmentation de leur compte de taxes de 1,9 % en 2017, soit la plus faible hausse depuis les 6 dernières années.

Le budget total de la Ville passe de 23,6 millions de dollars en 2016 à 24,2 millions pour la prochaine année.

Le maire de Gaspé, Daniel Côté, affirme que cela va se traduire par une hausse moyenne du compte de taxes de 35 $ pour un contribuable qui possède une résidence évaluée à 158 500 $.

 

Cependant, les contribuables auront droit à un gel de toutes les taxes de services dans la prochaine année.

Malgré une somme supplémentaire de 576 000 $ au budget en 2017, le maire de Gaspé explique que la Ville fera face à de nouvelles dépenses ainsi que des pertes de revenus qui vont totaliser 1,2 million pour la même période. Daniel Côté affirme que c’est ce qui explique l’augmentation.

 

Pour arriver à l’équilibre, Gaspé a aussi puisé 600 000 $ dans son surplus accumulé, qui devrait être stable à 2,5 millions pour la prochaine année.

Il faut reculer il y 6 ans, soit en 2011, pour voir une hausse de taxe en bas de 2 % à Gaspé. L’an dernier elle était de 2,5 % et en 2015 la hausse avait même atteint 4,9 %. Pour le maire, Daniel Côté, il ne s’agit cependant pas d’un budget électoraliste, en prévision des élections municipales en novembre 2017.

 

Journaliste: Richard O’Leary

 

Légère hausse de taxes à Petite-Vallée

Photo : Archives

13 décembre 2016 – Les citoyens de Petite-Vallée paieront en moyenne 40 $ de plus cette année, pour pallier à la baisse de la péréquation.

La municipalité déposait ses prévisions budgétaires pour 2017, hier soir. Le taux de taxation passera de 1,15 $ à 1,20 $ du 100 $ d’évaluation. De cette façon, 5000 $ s’ajouteront dans les coffres, pour un budget équilibré, totalisant 285 000 $.

Le directeur général, Simon Côté, explique qu’il s’agissait de la seule solution possible, à ses yeux, pour augmenter les revenus.

 

Rappelons que le taux de taxation était encore plus élevé en 2014, à 1,25 $.

De plus, 7000 $ seront puisés dans le surplus qui s’élèvera désormais à 80 000 $.

Simon Côté souligne que sans les redevances du parc éolien qu’il perçoit depuis 4 à 5 ans, la municipalité serait plus fragile financièrement.

 

Petite-Vallée a tout de même la chance de ne cumuler aucune dette.

Journaliste: Sonia Landry

 

Hausse de taxes pour les contribuables de Gaspé en 2017

L’hôtel de Ville de Gaspé. Photo : Archives

Le prochain budget de Gaspé comportera une hausse de taxes pour les contribuables.

Le maire, Daniel Coté, ne veut cependant pas préciser le pourcentage de cette augmentation pour la prochaine année, avant la présentation du budget, lundi prochain.

Il précise cependant une des raisons qui justifie la décision du conseil municipal.

 

Daniel Côté affirme tenir compte aussi de la consultation prébudgétaire à laquelle près de 300 personnes ont répondu. Sans dévoiler de détails, le maire explique que la population de Gaspé veut du développement.

 

La consultation prébudgétaire comportait des questions sur le développement économique et touristique, le transport, la construction d’un nouvel aréna et d’infrastructures pour la qualité de vie des citoyens. Les résultats  seront aussi connus le 19 décembre prochain.

Journaliste: Richard O’Leary

LAISSER UN COMMENTAIRE