UPA SATISFAITE

    67

    legumes moches

    L’UPA de la Gaspésie et des Îles-de-la-Madeleine salue la décision du ministre de l’Agriculture de réintroduire l’identification « Produit du Québec » pour les fruits et légumes frais.

     

    Cette obligation n’apparaissait pas dans la nouvelle réglementation sur la vente des fruits et légumes moches, ce qui avait soulevé le mécontentement des producteurs. Pierre Paradis a donc corrigé la situation.

    Le président de l’Union des producteurs agricoles de la région, Christian Côté, croit qu’il s’agit d’une bonne nouvelle.

    Christian Côté dit remarquer que la mention « Produit du Québec » fait généralement plus acheter.

    Par ailleurs, le ministre Paradis organisera un sommet sur l’alimentation au mois de décembre. Christian Côté soutient qu’un tel exercice de consultation a déjà été entamé et que ses conclusions avaient été présentées au ministre à son entrée en poste. Il explique que les représentants de sa fédération y participeront tout de même pour réitérer leurs revendications.

    En Gaspésie-Îles-de-la-Madeleine, on compte 250 entreprises agricoles, ce qui représente 30 millions de dollars dans l’économie régionale. Un apport non négligeable, selon le président de l’UPA. Il craint que le nombre de ces entreprises continue de diminuer si le gouvernement ne démontre pas plus de compréhension dans leurs besoins.