UNE RENTRÉE PARTICULIÈRE

    74
    Photo : Archives

    ecole2

    Le personnel scolaire renonce à faire du bénévolat cette année.
    Il s’agit d’un moyen de pression qui vise à inciter le gouvernement à investir dans le domaine de l’éducation. Comme l’indique le vice-président à l’enseignement pour le syndicat des travailleurs de l’éducation de l’Est-du-Québec, Pierre-Luc Synott, le personnel scolaire va tout simplement respecter à la lettre son contrat de travail, sans exécuter d’heures supplémentaires à l’école.
    N893A
    Sans affecter les services offerts aux jeunes du préscolaire jusqu’au cégep en passant par l’éducation aux adultes, ce moyen de pression vise principalement à illustrer la part du travail que le personnel de l’éducation a toujours continué d’exécuter malgré les coupes de 1 milliard de dollars infligées au domaine au cours des 8 dernières années.
    À nouveau, Pierre-Luc Synott :
    N893B
    Plusieurs assemblées générales auront lieu à l’automne. La possibilité d’une grève n’est pas écartée, mais l’objectif premier des assemblées et de faire un suivi des négociations auprès du gouvernement.
    Les membres du syndicat espèrent obtenir gain de cause d’ici la fin décembre, soit avant l’adoption du prochain budget provincial.
    Journaliste : Ariane Aubert-Bonn

    PARTAGER
    Article précédentUNE PREMIÈRE AU PAYS
    Article suivantDÉCOUVERTE INUSITÉE
    Journaliste collaboratrice Rocher-Percé // 418 782-2719 // aubertbonnariane@gmail.com