UN PROFESSEUR DE L’UQAM DÉNONCE LES TARIFS PRATIQUÉS PAR AIR CANADA

    109

    air canada

    Le professeur à l’École de gestion de l’UQAM, Mehran Ebrahimi, soutient que les régions éloignées n’auraient pas à payer aussi cher pour les billets d’avion.

    Le directeur du Groupe d’étude en gestion des entreprises aéronautiques blâme Air Canada pour cet étranglement économique des régions.

    Malgré la faiblesse de la demande, le professeur affirme qu’Air Canada a non seulement les moyens, mais aussi l’obligation de favoriser leur développement.

    Il estime que le remboursement partiel du billet pour les régions éloignées est une mesure spécifique, alors que le problème se situe surtout dans la façon de calculer le prix de base.

    De plus, les recherches de Mehran Ebrahimi confirment que le prix élevé des billets freine le développement des régions, qui deviennent un poids pour les finances du pays. À l’inverse, le chercheur maintient que des régions à l’économie florissante, grâce à l’accès à des services aériens adéquats, renforcent l’économie nationale.