TRAVAIL VALORISANT

    35

    Bertrand Berger trouve valorisantes les batailles qu’il a mené avec la Conférence régionale des élus pour le développement de la Gaspésie.

    Celui qui a été président de l’organisme depuis 2004 quitte avec le sentiment du devoir accompli. Bertrand Berger était une figure importante de la région pour son engagement dans plusieurs projets.

    Il cite notamment l’arrivée de l’éolien en Gaspésie avec les usines de composantes. Aussi la création de la Régie intermunicipale de l’énergie qui permet aujourd’hui à la Gaspésie et aux Îles de retirer des revenus de l’instauration de parcs éoliens. Le sauvetage du chemin de fer en 2007 alors que les municipalités avaient acquis le tronçon de 235 kilomètres grâce à l’aide des deux paliers de gouvernements.

     

    Bertrand Berger affirme cependant que les batailles n’ont pas toutes été gagnées. Il donne en exemple la carte électorale au Québec ou la région a perdu un comté au profit de celle de Montréal. Il garde un goût amer des négociations de l’époque avec le ministre responsable du dossier, Pierre Moreau.

     

    Bertrand Berger estime que la région doit consolider ses acquis, comme le chemin de fer, afin d’assurer la poursuite de son développement.