TRANSFORMATION DES ALGUES À CAP-AUX-OS

    299

    Algue Océan de saveur

    Un biologiste de Cap-aux-Os souhaite faire revivre le bâtiment de la première épicerie du village, avec un atelier de transformation d’algues, annexé à une poissonnerie.

     

    Depuis 3 ans, Antoine Nicolas cueille des algues en apnée dans la baie de Gaspé et les expédie, fraîche ou séchée, en vrac, à l’échelle du Québec. Un marché de niche en pleine effervescence.

    Cette année, il avait prévu augmenter son volume de production et les rendre disponibles à la population sur les tablettes des commerces, étiquetées à l’effigie de son entreprise, Un océan de saveur.

    Cependant, il doit d’abord attendre que la Ville change le zonage commercial du secteur où se situe l’ancienne épicerie Couture, pour permettre l’usage de transformation d’algues marines.

    Le 11 juillet dernier, lors d’une assemblée publique de consultation de la Ville sur le sujet, une trentaine de citoyens, principalement de Cap-aux-Os, se sont déplacés pour partager leurs craintes, notamment sur le bruit et les odeurs que cela pourrait occasionner.

    Antoine Nicolas, qui n’a pu assister à cette rencontre, organise donc une séance d’information lundi à 17 heures au Centre communautaire de Cap-aux-Os, pour expliquer son projet à la population.

    Son objectif est de produire une tonne d’algues séchées cette année. Il espère que les démarches bureaucratiques ne retarderont pas plus ses activités.

    L’entreprise Un océan de saveur compte actuellement 3 employés. La période de récolte est principalement de mars à septembre.

     

    Journaliste: Sonia Landry