TOONE POINTE LEBOUTHILLIER

    34

    Philip Toone accuse Diane Lebouthilier d’être en grande partie responsable des déboires entourant le chemin de fer en Gaspésie.

    Le candidat NPD affirme que la candidate libérale, lorsqu’elle était préfète de la MRC Rocher-Percé, a contribué au départ de VIA Rail, à la perte de la crédibilité de la Société de chemin de fer de la Gaspésie qui a ensuite fait faillite et conduit au rachat du tronçon par Québec.

    Philip Toone explique que le début de toute cette saga provient de la décision de la MRC et Diane Lebouthillier, en tête, de refuser l’épandage d’herbicide sur la voie ferrée.

    D’ailleurs, la Société de chemin de fer de la Gaspésie avait été mise à l’amande à deux reprises en 2013 et avait ensuite utilisé de l’eau salée pour contrôler les mauvaises herbes.

    Le candidat NPD affirme qu’il est plus facile de comprendre aujourd’hui pourquoi la candidate libérale ne veut pas investir sur le chemin de fer. Philip Toone estime que Diane Lebouthillier n’est pas en mesure de gérer les infrastructures dans la région.

    Philip Toone s’engage à ce que son parti investisse sur le chemin de fer et ramène le service de VIA Rail le plus rapidement possible, notamment avec sa proposition sur les wagons autorail.

     

    Journaliste: Richard O’Leary