SORTIE PRÉMATURÉE

    37

    Gaétan Lelièvre trouve prématurée la sortie de l’Union des producteurs agricole concernant le chemin de fer en Gaspésie.

    L’UPA a demandé, lors de son assemblée annuelle, d’être les premiers preneurs des terrains dans l’éventualité d’un démantèlement du chemin de fer. L’organisme veut que les terrains soient retournés aux producteurs agricoles et forestiers.

    Le ministre responsable de la région estime que les propos de l’Union des producteurs agricoles concernant un démantèlement sont tout à fait prématurés.

     

    Gaétan Lelièvre affirme que la priorité est de développer le chemin de fer en Gaspésie et que son gouvernement travaille en ce sens. Il espère cependant que la sortie de l’UPA n’aura pas d’effet négatif sur l’aide financière demandé à Ottawa pour la réfection du rail.

     

    La somme de 70 millions de dollars est nécessaire pour remettre à niveau le chemin de fer en Gaspésie et Québec veut une participation du gouvernement fédéral.

    Le gouvernement du Québec a déjà investi près de 30 millions dans la réfection du rail gaspésien.