UN TON RASSURANT

    35

    La Garde Côtière se fait rassurante concernant le transfert des opérations du Centre de communication et de trafic maritime de Rivière-au-Renard vers Les Escoumins.

    Le surintendant des services de communication affirme que la sécurité des navigateurs du fleuve et du golfe St-Laurent n’est pas compromise par le transfert des opérations au centre de communication situé dans le Bas-St-Laurent. Il mentionne que la zone de couverture de la Garde Côtière est toujours assurée par 27 antennes qui lui permettent de répondre aux appels de détresse, en tout temps, sur son territoire.

    François Boulanger précise que le nombre de répondants aux urgences maritimes aux Escoumins sera évidemment augmenté :

    A l’effet que les pêcheurs ont historiquement développé un lexique particulier pour identifier la zone où il se trouve dans le St-Laurent, François Boulanger confirme que les officiers des Escoumins ont reçu une formation de 32 heures à cet effet :

    Rappelons que le Centre de communication et de trafic maritime de Rivière-au-Renard a cessé définitivement ses opérations vendredi dernier à 16h00. Le nombre de radio maritime au pays est passé de 44 dans les années 50 à 22 en 2012. Après cette autre restructuration gouvernementale, il n’en restera que 12.

    Les économies engendrées par cette autre vague de coupure des centres de communication maritime devraient faire économiser près de 5,4 millions de dollars au gouvernement fédéral.

    Journaliste : Gilles Philibert