SATISFAIT

    24

    touche pas

    Le mouvement Touche pas à ma région est satisfait de la décision des préfets de créer un organisme de concertation régionale.

    Lundi, en réunion à Gaspé, la table des préfets a décidé d’aller de l’avant avec la création d’une instance régionale afin de remplacer, dans une certaine mesure, la disparition de la Conférence régionale des élus.

    La semaine dernière, Touche pas à ma région affirmait publiquement que plusieurs indices laissaient présager que les préfets n’avaient pas l’intention d’aller de l’avant avec la création d’une instance régionale.

    Le porte-parole de Touche pas à ma région, Frédérik De Roy, salue la décision des préfets.
    Il affirme qu’une instance régionale est primordiale pour assurer que la Gaspésie parle d’une voix forte à Québec.

    Il est bien conscient que les moyens financiers ne seront pas les mêmes que ceux de la CRÉ, mais il invite les élus à être créatifs.

    Selon lui, il est possible de se concerter sans disposer d’énormes budgets :

    Concernant la démission de Jean-Guy Poirier à titre de président de la table des préfets, Frédérik De Roy affirme qu’’avec le contexte budgétaire actuel, il comprend sa décision :

    C’était Frédérik De Roy, le porte-parole de Touche pas à ma région.