SANCTIONS

    31

    Le Cégep de la Gaspésie et des Îles va finalement sévir contre les enseignants qui ont tenu une journée de grève illégale le 1er mai dernier.

    Rappelons que les professeurs du campus de Gaspé ont décidé de défier la Commission des relations de travail qui ordonnait à ces derniers de donner leurs cours comme prévu. La commission jugeait que le droit de grève n’était pas légal en raison des dispositions du Code du travail qui n’étaient pas respectées.

    Le directeur général du Cégep des la Gaspésie et des îles, Yves Galipeau, explique que l’institution n’avait pas le choix de réagir.

    Puisqu’il s’agissait d’une grève illégale, Yves Galipeau, n’écarte pas que d’autres sanctions pourraient aussi être prises contre les enseignants qui n’ont pas respecté le mot d’ordre de la Commission des relations de travail.

    Les enseignants du Campus de Carleton dans la Baie des Chaleurs, qui avaient voté une journée de grève pour le premier mai, ont finalement décidé de respecter la décision de la Commission des relations de travail.

    PARTAGER
    Article précédentRETOUR ATTENDU
    Article suivantFMBM 2015