RUE COMMERCIALE À PERCÉ: RÉACTION DU MAIRE

    356

    OLYMPUS DIGITAL CAMERA

    Le projet de rue commerciale à Percé tient toujours, mais le maire déplore une campagne de peur sur le sujet.

    Rappelons tout d’abord que 479 personnes ont signé le registre pour pouvoir remettre en question l’emprunt de 1,8 million pour le projet de rue commerciale à Percé. 293 signatures étaient nécessaires pour stopper le projet ou le mener en référendum.

    Selon le maire André Boudreau, cette participation massive à la signature du registre s’apparente à un règlement de comptes politique :

    Il déplore que des personnes vulnérables aient été rejointes pour signer le registre :

    Autobus, covoiturage et appels téléphoniques auraient été utilisés pour inciter les gens à signer. André Boudreau affirme également que les réseaux sociaux auraient été utilisés pour diffuser ce qu’il nomme des demi-vérités.

    Le maire de Percé convient que sa façon de travailler dans le projet de rue commerciale est différente de celle de ses opposants.  Il estime que la rue doit se construire pour permettre la vente des terrains et non le contraire.

    Le maire assure que le projet de rue tient toujours, mais qu’il compte prendre d’autres moyens pour y arriver, à discuter préalablement avec le conseil. André Boudreau précise que le projet doit voir le jour, notamment pour assurer la pérennité du Géoparc :