RÉACTION AUX PROPOS DE TOONE

    32

    Diane Lebouthillier se défend d’avoir nui au chemin de fer en Gaspésie et estime avoir agi adéquatement dans les circonstances.

    La candidate libérale répond aux attaques du candidat NPD qui l’accuse d’être responsable de certains déboires du chemin de fer en Gaspésie, comme le départ de VIA Rail et les problèmes de la Société de chemin de fer de la Gaspésie avant sa faillite suite à l’utilisation de l’eau salée sur le rail.

    Les déclarations de Philip Toone font suite au refus à la MRC du Rocher-Percé de permettre l’épandage d’herbicides pour éliminer les mauvaises herbes.
    Diane Lebouthillier explique que la MRC du Rocher-Percé a tout simplement appliqué une règlementation qui était en place depuis 2007 en tenant compte des préoccupations de la population.

    Sur la question de prioriser ou non les investissements sur le rail gaspésien, Diane Lebouthillier a voulu tempérer les commentaires de son adversaire qui l’accuse de ne pas vouloir participer à la réfection du chemin de fer, si elle est élue dans un gouvernement libéral.

    C’était Diane Lebouthillier, candidate libérale pour la Gaspésie et les îles.

    Journaliste: Richard O’Leary