RAPPORT BIEN REÇU

    31

    Le député fédéral de la Gaspésie et des Îles qualifie d’outils précieux le rapport Duceppe-Marsolais sur l’assurance-emploi, rendu public mercredi.

    De ses 30 recommandations, Philip Toone retient notamment que le gouvernement fédéral doit éliminer les catégories de prestataires introduites avec la réforme, réinstaurer l’ancienne règle sur les gains de travail à temps partiel en période chômée, et reconduire les suppléments de cinq semaines dans les régions à haut taux de chômage le temps qu’on en fasse une étude d’impact:

     

    La Commission nationale d’examen sur l’assurance-emploi recommande aussi la création d’une caisse autonome, dotée d’une réserve de 15 milliards de dollars, gérée par un conseil d’administration formé à parts égales de représentants des travailleurs, des employeurs et de la société civile :

     

    La Commission Duceppe-Marsolais recommande également au gouvernement du Québec de mener des consultations sur une proposition d’entente administrative avec Ottawa, afin de rapatrier la gestion du régime d’assurance-emploi :

    Selon Philipp Toone, ce type d’entente pourrait possiblement nuire aux chômeurs qui acceptent de travailler dans d’autres provinces canadiennes :

     

    D’autres provinces s’apprêtent à déposer des rapports similaires à celui de la Commission Duceppe-Marsolais, souligne le député néo-démocrate.

    Philip Toone croit que cela ajoutera du poids aux revendications du Québec, auxquelles le gouvernement Harper ne pourra plus faire la sourde oreille.