QUE S’EST-IL PASSÉ ?

    138

    AVION ILES

     

    Le Bureau de la sécurité dans les transports concentre son enquête sur l’approche en vue d’atterrissage du bimoteur qui s’est écrasé à Havre-aux-Maisons, à deux kilomètres au nord de l’aéroport, mardi.
    Lors de son premier point de presse aux abords du site de l’épave, hier, son enquêteur principal, André Turenne, a toutefois précisé que ce type d’appareil, un Mitsubishi MU-2B-60, ne dispose pas de boîte noire.
    Reste à déterminer s’il avait un GPS à bord, qui pourra aider à reconstituer les faits survenus avant le drame :

    Les facteurs météorologiques, et en particulier la brume, sont également des éléments essentiels de l’enquête, souligne André Turenne :

    Après son inventaire sur le terrain, le BST transportera toutes les composantes de l’avion vers son laboratoire d’ingénierie à Ottawa, pour les soumettre à des tests.

    L’enquête confirme d’ailleurs déjà que les moteurs fonctionnaient au moment de l’écrasement.

    Cela dit, le BST assure que tout soupçon de lacune en matière de sécurité serait immédiatement signalé aux agences concernées, sans attendre la parution du rapport final.

    PARTAGER
    Article précédentUNE ENQUÊTE QUI POURRAIT DURER UN AN
    Article suivantINTERPRÉTATION SUR LA PROMENADE
    Radio Gaspésie est la station numéro 1 de la pointe gaspésienne. Notre équipe est composée de 17 employés. Radio Gaspésie est une entreprise d'économie sociale. Par sa nature et ses activités, Radio Gaspésie est un acteur important du développement régional durable. Radio Gaspésie offre un service de l’information avec 3 journalistes et des pigistes pour couvrir la Côte-de-Gaspé et le Rocher-Percé. Nous sommes le reflet de la culture locale et régionale. Nous sommes le partenaire média de toutes les manifestations culturelles et sportives sur notre territoire.