QUAIS À DÉVELOPPER

    45

    Au moment ou Matane souhaite un partenariat avec Gaspé pour être désignées comme sites industrialo portuaires, Jean DAmour continue d’affirmer que le port de Sandy Beach est dans la mire de Québec.

     

    Dans le cadre de la stratégie maritime, Québec veut investir 300 millions de dollars pour créer 10 zones industrialo portuaires au Québec. Depuis le début, Jean D’Amour estime que le port de Gaspé est l’un de ceux qu’il souhaite voir dans cette liste.

    La ville de Matane souhaite aussi obtenir ce titre et le maire, Jérome Landry, aimerait bien un partenariat avec Gaspé et même Baie-Comeau et Cacouna pour développer une stratégie afin que chacun obtienne sa part du gouvernement.

    Pour sa part, le ministre D’Amour affirmait encore cette semaine qu’il voyait d’un bon œil le choix du port de Gaspé. Il veut maintenant que la ville précise les projets de développement qui seraient susceptible de se développer grâce à une zone industrialo portuaire.

    Jean D’Amour a d’ailleurs mentionné en août que le chemin de fer, qui appartient maintenant à Québec, et situé à proximité du quai de Sandy Beach, était un atout pour développer un port intermodal pour du transbordement.

    De plus, le projet de gaz liquéfié de Tugliq et l’exportation de pales éoliennes de l’usine LM Wind Power sont aussi des avantages pour Gaspé.

    Jean D’Amour devrait rencontrer le maire de Gaspé à nouveau la semaine prochaine sur le dossier.

    Journaliste: Richard O’Leary

     

    PARTAGER
    Article précédentEXPLORAMER FERMÉ
    Article suivantTAUX DE CHÔMAGE

    Journaliste collaboratrice Rocher-Percé // 418 782-2719 // aubertbonnariane@gmail.com