QUAI DÉLABRÉ

    35

     

     

    L’état de décrépitude du quai de Barachois inquiète les citoyens de Percé.

     

    Impossible de circuler à l’heure actuelle sur le quai dont l’état est considéré dangereux. L’infrastructure a d’ailleurs perdu sa vocation, compte tenu de son état.

     

    Plusieurs citoyens du secteur ont signé une pétition priant la municipalité de prendre la situation en main.

     

    Lors de la dernière assemblée municipale, des citoyens ont demandé le remplacement d’une ampoule sur un lampadaire éclairant le quai, afin qu’il n’arrive pas d’accident la nuit, compte tenu de l’état du quai.

     

    Devant les nombreuses demandes reçues au cours des derniers mois de sécuriser l’endroit, le maire de Percé, André Boudreau, a proposé de couper l’accès au quai de Barachois, si les citoyens le trouvaient dangereux à ce point.

     

    Il est également revenu sur son projet d’installer des caméras pour prévenir le vandalisme, préférant investir cet argent dans la démolition de la structure.

     

    La municipalité prévoit démolir le quai prochainement, ce qui permettrait de sécuriser le secteur. Toutefois, aucun échéancier n’a été officialisé pour les travaux.

     

    Lors de l’assemblée du 4 août dernier, le maire a répondu aux citoyens de Barachois dénonçant le peu d’initiative de la ville dans le maintien des infrastructures de leur secteur qu’ils n’étaient eux-mêmes pas vraiment mobilisés pour faire avancer les choses, comparativement aux citoyens en provenance d’autres quartiers.

     

    Le maire André Boudreau a refusé notre demande d’entrevue sur le sujet.

    PARTAGER
    Article précédentPOUR GENS D’AFFAIRES
    Article suivantORGANISMES EN DANGER
    Journaliste collaboratrice Rocher-Percé // 418 782-2719 // aubertbonnariane@gmail.com