16 MILLIONS POUR L ÉLEVAGE DU SAUMON

    156

    canaquaculture

    L’entreprise CanAquaculture veut implanter une installation d’élevage du saumon au coût de 16 millions de dollars à Grande-Rivière.

    Originaire de Havre-Saint-Pierre, le promoteur veut construire un bâtiment qui abriterait une toute nouvelle technologie d’aquaculture afin de produire annuellement mille tonnes de saumon pour ensuite l’expédier sur le marché nord-américain.

    Une première phase devrait être en fonction dès 2018 et deux autres bassins pourraient être construits au coût de 29 millions de dollars d’ici 2020, pour un total d’investissement de 45 millions. Le financement du projet serait assumé, pour l’instant, par l’entreprise et des partenaires.

    Le vice-président de CanAquaculture, Guy Bouchard, explique que la technologie utilisée est très différente de l’élevage en mer.

    Le promoteur affirme que le marché du saumon d’aquaculture est en expansion et la demande va augmenter de 20% d’ici 2025.

    CanAquaculture veut donc débuter sa production en 2019 et tripler cette dernière afin de répondre à la demande.

    L’entreprise veut opérer à l’année et cherche en ce moment un partenariat avec une usine existante en Gaspésie pour effectuer la transformation du saumon avant de le mettre en marché.

    À la première année d’opération, CanAquaculture prévoit l’embauche de près de 15 personnes et ce nombre pourrait passer à plus de 40 à partir de 2020.

    L’entreprise est ce soir à 19h à l’Hôtel de Ville de Grande- Rivière pour exposer son projet à la population.

    Journaliste: Richard O’Leary

    PARTAGER
    Article précédentFOURCHETTE BLEUE
    Article suivantVUES SUR MER DÉVOILE SA PROGRAMMATION
    Radio Gaspésie est la station numéro 1 de la pointe gaspésienne. Notre équipe est composée de 17 employés. Radio Gaspésie est une entreprise d'économie sociale. Par sa nature et ses activités, Radio Gaspésie est un acteur important du développement régional durable. Radio Gaspésie offre un service de l’information avec 3 journalistes et des pigistes pour couvrir la Côte-de-Gaspé et le Rocher-Percé. Nous sommes le reflet de la culture locale et régionale. Nous sommes le partenaire média de toutes les manifestations culturelles et sportives sur notre territoire.