PRIX FIXE, MAIS DES CONCESSIONS

    38

    orlean

    Orléans Express ne compte pas négocier à la baisse la somme qu’elle réclame pour un retour entre Gaspé et Grande-Rivière, toutefois elle se dit ouverte à faire des concessions pour améliorer ses services en Gaspésie.

     

    La compagnie se dit prête à augmenter le nombre d’arrêts et améliorer les horaires afin de mieux répondre à la clientèle.

    Le transporteur confirme aussi avoir en main la contre-offre de la MRC Côte-de-Gaspé et de Rocher-Percé.

    La Vice présidente expérience passagers, marketing et commercialisation chez Orléans Express, Marie Hélène Cloutier, croit que la proposition de 140 mille dollars déposée par son entreprise pour revenir entre Gaspé et Grande-Rivière est difficilement négociable. Il s’agit du coût réel d’opération d’Orléans Express pour ce circuit, dit-elle.

    Marie Hélène Cloutier affirme toutefois que plusieurs autres aspects peuvent être regardés par le transporteur, comme des arrêts supplémentaires.

    La demande d’un retour sur  New Richmond fait partie des possibilités.

    Des discussions doivent avoir lieu entre Orléans Express et les MRC dans les prochaines heures pour tenter de trouver un terrain d’entente cette semaine. Pour revenir à temps pour la  saison touristique, le transporteur a besoin d’un mois de préparation.

    Journaliste: Richard O’Leary

    PARTAGER
    Article précédent5,8 MILLIONS POUR LES ÉCOLES
    Article suivantPÊCHE AU BAR RAYÉ
    Radio Gaspésie est la station numéro 1 de la pointe gaspésienne. Notre équipe est composée de 17 employés. Radio Gaspésie est une entreprise d'économie sociale. Par sa nature et ses activités, Radio Gaspésie est un acteur important du développement régional durable. Radio Gaspésie offre un service de l’information avec 3 journalistes et des pigistes pour couvrir la Côte-de-Gaspé et le Rocher-Percé. Nous sommes le reflet de la culture locale et régionale. Nous sommes le partenaire média de toutes les manifestations culturelles et sportives sur notre territoire.