RÉACTIONS AU DÉPART DE PARIZEAU

    40

    Le décès de Jacques Parizeau provoque des réactions dans la Région.

    Celui qui a été chef pour le Parti Québécois de 1988 à 1996 et qui a été premier ministre du Québec ne laisse personne indifférent sur son passage en politique.

    L’ex-député de Gaspé de 1994 à 2008, Guy Lelièvre, a réagi par voix de communiqué ce matin.

    « J’ai commencé ma carrière de politicien en 1994, alors que Monsieur Parizeau venait d’être élu, formant ainsi un gouvernement péquiste majoritaire. Il devint alors Premier Ministre du Québec.

    Pour avoir oeuvré à ses côtés, je peux dire que le Québec a perdu un géant, un homme intègre qui se promettait de faire du Québec un pays.

    Je sais que son oeuvre se continue encore aujourd’hui. »

    Marcel Landry  a été député de Bonaventure de 1994 à 1998 et ministre de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation dans le cabinet Parizeau dès son entée en fonction jusqu’en 1996.

    Marcel Landry s’est dit fortement attristé par le départ de celui avec qui il avait du plaisir à travail

    Jacques Parizeau, dit-il, était un homme politique à l’écoute des ministres et des députés. Il avait à cœur, aussi, le développement des régions, lui qui a été le premier chef de gouvernement à faire l’annonce du financement du projet de cimenterie de Port-Daniel :

    Le chef de Forces et Démocratie, Jean-François Fortin, a réagi ainsi par communiqué.

    Avec son décès, les Québécoises et les Québécois perdent l’un des grands architectes du développement économique moderne du Québec. « Monsieur » demeurera toutefois bien présent dans nos mémoires en raison de sa formidable contribution à la révolution tranquille et grâce à l’héritage politique et économique qu’il laisse à l’ensemble de la population.

    Jacques Parizeau était un visionnaire qui a eu l’audace de sortir des sentiers battus et de contribuer à doter le Québec de leviers économiques, comme la Régie des rentes du Québec et de la Caisse de dépôt et placement, qui ont permis aux Québécoises et aux Québécois de partout de reprendre le contrôle de leur développement économique, social et culturel. Il a ainsi contribué à faire de la société québécoise une société plus riche mais aussi plus juste.

    Monsieur Parizeau était ce que l’on appelle un grand homme d’État. »

    Journalistes: Richard O’Leary et Julie Drapeau de CIEU FM Carleton