PÊCHEURS MÉCONTENTS

    64

    Plusieurs associations de pêcheurs du Québec et du Nouveau-Brunswick dénoncent l’octroi d’un permis de pêche indicatrice au bateau-congélateur Ocean Breaker.

    L’association des capitaines-propriétaires de la Gaspésie, la Fédération des pêcheurs semi-hauturiers du Québec, la Fédération des pêcheurs indépendants du Canada et la Fédération régionale acadienne des pêcheurs professionnels, appuyés par la conférence régionale des élus, affirment attendre des explications du ministère des Pêches et Océans.

    Rappelons que le bateau a pêché dans une zone où les pêcheurs semi-hauturiers sont soumis à des règles strictes, ces derniers déplorent que le gouvernement attribue un permis sur leur territoire à un exploitant de l’extérieur, lequel n’engendrera pas de retombées dans le milieu.

    De plus, Jean Lanteigne, de la Fédération régionale acadienne des pêcheurs professionnels, indique que Pêches et Océans livre un message incohérent sur les stocks de poisson de fond.

    En parallèle, il ajoute que des flotilles de crevettiers prennent des quantités importantes de sébaste juvénile, à un point tel que certaines zones ont été fermées aux crevettiers, parce que le sébaste dépassait 5% de leurs captures. Une confirmation, selon lui, de la présence de ce poisson dans les eaux du golfe.

    De son côté, Réginald Cotton de la Fédération des pêcheurs semi-hauturiers du Québec estime qu’une telle incohérence dans l’information sur les stocks pourrait cacher d’autres objectifs de la part du gouvernement:

    Enfin, Jean-Pierre Couillard, directeur général de l’association des capitaines-propriétaires, craint qu’en permettant à des bateaux-usine de pêcher dans la région, le combat mené ces dernières années contre le projet sur la modernisation des pêches canadienne ne soit à recommencer. Rappelons que le projet de loi laissait, selon l’ACPG, place à ce que des industriels possèdent des flottilles et des quotas.

    PARTAGER
    Article précédentSAISON TOURISTIQUE
    Article suivantPLUS DE TRANSPARENCE
    Radio Gaspésie est la station numéro 1 de la pointe gaspésienne. Notre équipe est composée de 17 employés. Radio Gaspésie est une entreprise d'économie sociale. Par sa nature et ses activités, Radio Gaspésie est un acteur important du développement régional durable. Radio Gaspésie offre un service de l’information avec 3 journalistes et des pigistes pour couvrir la Côte-de-Gaspé et le Rocher-Percé. Nous sommes le reflet de la culture locale et régionale. Nous sommes le partenaire média de toutes les manifestations culturelles et sportives sur notre territoire.