PÊCHE AU SAUMON

    39
    Photo : Archives

    La seule façon de convaincre les pêcheurs de saumon du Groenland de cesser la pêche commerciale, est de prêcher par l’exemple.

    C’est ce qu’affirme Charles Cusson de la Fédération du saumon Atlantique. La fédération a émis publiquement ses inquiétudes concernant la pêche au saumon pratiquée le long des côtes du Groenland.

    La pêche commerciale a recommencée en 2012. Les prises sont passées de 47 tonnes en 2013 à 58 tonnes en 2014. Des quantités qui dépassent largement les seuils permettant une gestion durable de l’espèce.

    La fédération souhaite que le Groenland se limite à une pêche de subsistance comme par le passé, soit environ 20 tonne.

    Le Canada a déjà réduit sa récolte de 136 tonnes en 2013 à 105 tonnes en 2014 au niveau de la pêche sportive.

    Mais pour Charles Cusson, le Canada doit aller plus loin et prêcher par l’exemple.

    Il propose que les pêcheurs sportifs puissent récolter trois grands saumons au lieu de 7 comme c’est le cas présentement. Il affirme que si les gestionnaires souhaitent convaincre les autorités du Groenland du bien-fondé de leur requête, ils doivent agir en premier :

    L’Organisation pour le Conservation du Saumon de l’Atlantique Nord tentera de négocier une entente pluriannuelle pour réglementer les pêches groenlandaises de saumon à sa réunion annuelle qui se déroule en ce moment au Labrador