PAS RENTABLE LE TRAIN…

    45

    Pas question d’investir sur le rail entre Gaspé et Percé avec un train touristique qui n’est pas rentable.

    C’est ce que l’on peut comprendre des propos du ministre des Transports, Robert Poëti, qui refuse de garantir que le chemin de fer dans le secteur de Gaspé sera réparé à temps pour la prochaine saison des croisières. Si le train ne roule pas, c’est une question de sécurité.

    Et si Escale Gaspésie et la région voient le train touristique l’Amiral comme un produit d’appel pour attirer les croisiéristes, Robert Poëti dit ne pas voir les choses de la même façon.

    Le ministre des Transports affirme que tant et aussi longtemps qu’il n’aura pas en main un plan d’affaire démontrant la rentabilité des opérations du train touristique, qu’il ne peut engager des fonds publics.

    Entre temps, Robert Poëti affirme que les chiffres démontrent qu’Escale Gaspésie se démarque très bien en 2015 sans l’Amiral. Il s’agit, selon lui, d’une année record avec 31 mille croisiéristes et membres d’équipage.

    Enfin, concernant les allégations du député de Gaspé sur les coûts de réfection du MTQ qui sont plus élevés, Robert Poëti préfère se fier aux chiffres de ses fonctionnaires qu’à ceux de la Société de chemin de fer.


    C’était le ministre des Transports, Robert Poëti.

    Journaliste: Richard O’Leary