PAS INQUIÈTE POUR LA CAMPAGNE

    37

    Diane Lebouthillier ne s’inquiète pas de cette démission massive au sein de l’association libérale du Canada dans la région.

    Aux anciens membres qui lui ont reproché de ne pas faire d’efforts pour que l’association trouve sa place à ses côtés, elle répond ceci:

    De plus, elle se dit prête à défendre le dossier du train auprès du fédéral, alors que ses anciens collègues libéraux lui reprochaient de ne pas porter ce dossier suffisamment haut et fort.

    Diane Lebouthillier a été écorchée sur les réseaux sociaux par l’ancien président de l’association libérale fédérale Yoan Méthot-Bernatchez et par le secrétaire et vice président Tony Langlois pour avoir vendu des cartes de membres un jour de semaine, avant la campagne électorale, alors qu’elle était toujours préfète de la MRC du Rocher-Percé.

    À ce reproche, Diane Lebouthillier trouve également une réponse:

    Questionnée à savoir si elle craignait que cette démission en bloc n’affecte sa réputation dans le cadre de la campagne électorale, elle répond ceci:

    Diane Lebouthillier est confiante de voir les rangs de l’association régionale de son parti se regarnir sous peu avec des personnes qui l’appuieront et qui ont toujours confiance en leur chef Justin Trudeau.