PAS DE SURPRISE…

    28

    lelievre

    La décision d’Ottawa de ne pas rouvrir le centre de Service de communication et de trafic maritime de Rivière-au-Renard ne surprend pas le député de Gaspé.

    Gaétan Lelièvre s’en prend particulièrement aux fonctionnaires à Ottawa qui n’ont aucune intention, selon lui, d’aider les régions.

    La semaine dernière Diane Lebouthillier a affirmé avoir rencontré les fonctionnaires de Pêches et Océan Canada sur le dossier pour tenter de renversé la décision de fermeture.

    Cependant, ces derniers ont décidé de maintenir leur position.

    Le député de Gaspé n’est pas surpris et explique que tout cela était écrit dans le ciel.

    Selon Gaétan Lelièvre, sans une volonté politique claire vis-à-vis les fonctionnaires, il n’y a aucune chance que le centre de communication et de trafic maritime rouvre ses portes à Rivière-au-Renard. Pour le député, le premier ministre, Justin Trudeau doit aussi appuyer sa ministre Diane Lebouthillier dans ses démarches pour améliorer le sors des régions.

    Le député de Gaspé ajoute que ce premier combat avec le fédéral, pour une réouverture du centre de communication de Rivière-au-Renard, pourrait devenir symbolique pour la région.

    C’était Gaétan Lelièvre, député de Gaspé et porte-parole à l’opposition officielle en matière de développement des régions.

    Journaliste: Richard O’Leary

    PARTAGER
    Article précédentPERDU ET RETROUVÉ
    Article suivantESPOIR POUR L ÉOLIEN
    Radio Gaspésie est la station numéro 1 de la pointe gaspésienne. Notre équipe est composée de 17 employés. Radio Gaspésie est une entreprise d'économie sociale. Par sa nature et ses activités, Radio Gaspésie est un acteur important du développement régional durable. Radio Gaspésie offre un service de l’information avec 3 journalistes et des pigistes pour couvrir la Côte-de-Gaspé et le Rocher-Percé. Nous sommes le reflet de la culture locale et régionale. Nous sommes le partenaire média de toutes les manifestations culturelles et sportives sur notre territoire.