OPTILAB, PAS POUR DEMAIN

    74

    LABORATOIRE

    Le CISSS de la Gaspésie affirme que l’implantation d’OPTILAB n’est pas pour demain et qu’un comité analyse en ce moment la pertinence du projet pour la région.

     

    L’intention du ministère de la Santé et des Services sociaux du Québec est de regrouper 70% des tests effectués dans les hôpitaux de la Gaspésie vers un laboratoire régional situé à Rimouski. Le but recherché est d’optimiser les résultats avec de nouveaux équipements et donner un meilleur service.

    Le Centre intégré de la santé et de services sociaux affirme que pour l’instant ce sont surtout les grands centres qui sont visés par le projet OPTILAB. Selon le directeur des communications, Michel Bond, il est encore trop tôt pour statuer sur le dossier puisque ce dernier est en ce moment analysé par un comité.

    Pour l’instant, moins de 10% des tests des laboratoires de la région sont expédiés à l’extérieur. Avant d’augmenter ce nombre, le CISSS veut s’assurer que la qualité des soins ne sera pas affectée pour la population.

    Plusieurs aspects devront donc être pris en considération, selon Michel Bond.

    En bout de piste, le comité doit regarder si le projet va permettre des gains pour la région au niveau des patients et pour le système de santé.

    Le CISSS de la Gaspésie ne peut cependant s’engager sur un statuquo dans le dossier d’OPTILAB et précise que le comité qui analyse le projet va déposer un rapport dans les prochains mois.

    En Gaspésie, une cinquantaine de personnes travaillent dans les laboratoires  d’hôpitaux, dont 19 au centre hospitalier de Gaspé.

    Journaliste: Richard O’Leary