MURDOCHVILLE VICTIME DE SON INDUSTRIALISATION

    46
    Photo : Archives

    Selon le journal Les Affaires, Murdochville arrive au deuxième rang des municipalités les plus touchées au Québec pour le nombre de terrains contaminés.

    Le journal économique vient de présenter une carte du Québec comprenant 5 593 sites souillés par différents contaminants. Ces chiffres proviennent du ministère du Développement durable, de l’Environnement, de la Faune et des Parcs.

    Selon la carte, après Montréal, où on retrouve 1436 sites, Murdochville arrive en deuxième place avec 370 terrains contaminés, notamment par du cuivre.

    La mairesse trouve malheureuse cette publication, mais n’est pas surprise ni inquiète et rappelle que sa ville a tout de même connu 50 ans d’activités minières. Deslica Ritchie Roussy affirme que tous les terrains visés ont été décontaminés et réhabilités par Noranda entre 2006 et 2010.

     

    La mairesse se demande d’ailleurs pourquoi les 370 sites se retrouvent encore dans une liste de terrains contaminés.

    Le porte-parole du ministère de l’Environnement, Frédéric Fournier explique les raisons pour lesquelles Murdochville est encore dans le registre des endroits contaminés au Québec.

     

    Le ministère explique cependant qu’il n’y a aucun danger pour la santé de la population puisque les travaux faits par Noranda ont permis d’éliminer tout contact avec les matières dangereuses.

    En Gaspésie, plus de 600 sites font partie de ce registre de terrains contaminés.