MODIFICATIONS À L’ASSURANCE-EMPLOI

    33

    Le gouvernement conservateur ouvre une première porte à de possibles modifications à l’assurance-emploi.

    C’est du moins, ce qui ressort d’une déclaration du ministre Maxime Bernier devant les congressistes de l’Union des producteurs agricoles du Québec, la semaine dernière.

    L’UPA a fait valoir que la réforme de l’assurance-emploi met en péril les secteurs d’activité saisonnière parce que les employeurs risquent de perdre leur main-d’oeuvre spécialisée.

    Le député de Beauce a répondu que si un an après l’entrée en vigueur de la réforme l’analyse des statistiques donne raison aux agriculteurs, il va falloir se rasseoir et regarder ce qu’on peut faire pour modifier cette réforme-là.

    Le coordonnateur du Mouvement Action Chômage Pabok, Gaétan Cousineau, s’attend toutefois à ce que Maxime Bernier se fasse rabrouer par son chef :

     

    Cela dit, Gaétan Cousineau admet que l’armure des conservateurs commence à craquer sous la pression.

    Même les organisations militantes de l’ouest du pays ont commencé à s’associer aux mouvements de l’Est canadien contre la réforme de l’assurance-emploi:

     

    Selon Gaétan Cousineau, les différentes coalitions contre la réforme de l’assurance-emploi sont actuellement en réflexion pour définir leurs stratégies d’action, afin de maintenir la pression sur le gouvernement conservateur au cours de l’hiver.