MERINOV VICTIME DES COMPRESSIONS

    25

    Le Centre d’innovation de l’aquaculture et des pêches Merinov est également victime de compressions budgétaires.

    Le ministère de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation du Québec ne lui accorde finalement aucun financement pour ses projets de recherche 2014-2015.

    Merinov est en attente de 800 mille dollars pour couvrir ses travaux de recherche déjà réalisés au cours des derniers mois, sur la base d’un accord de principe conclu avec le MAPAQ et d’autres partenaires financiers.

    L’organisme avait effectué une demande initiale d’un million de dollars pour ensuite diminuer à 750 mille dollars.

    Pour sa part, le MAPAQ qui s’était plutôt engagé à verser que 250 mille dollars vient de revenir sur sa décision.

    Merinov a puisé l’argent à même son fonds de roulement, mais la perspective que le ministère refuse de le rembourser sème l’inquiétude chez ses employés.

    Le budget de fonctionnement du Centre d’innovation de l’aquaculture et des pêches n’est pour sa part pas touché, pour l’instant.Il viendra à échéance le 31 mars prochain.

    Le conseil d’administration de Merinov demande au gouvernement Couillard de lui donner l’heure juste sur son avenir d’ici vendredi.

    Fondé en 2010, le centre de recherche emploie une centaine de personnes sur la Côte-Nord, en Gaspésie et aux Îles-de-la-Madeleine.

    PARTAGER
    Article précédentLES COLIS LE MÊME JOUR
    Article suivantCABANES DE PÊCHE À GASPÉ
    Radio Gaspésie est la station numéro 1 de la pointe gaspésienne. Notre équipe est composée de 17 employés. Radio Gaspésie est une entreprise d'économie sociale. Par sa nature et ses activités, Radio Gaspésie est un acteur important du développement régional durable. Radio Gaspésie offre un service de l’information avec 3 journalistes et des pigistes pour couvrir la Côte-de-Gaspé et le Rocher-Percé. Nous sommes le reflet de la culture locale et régionale. Nous sommes le partenaire média de toutes les manifestations culturelles et sportives sur notre territoire.