MARICULTEURS À BOUT DE SOUFFLE

    57

    MARICULTURE

    Le Regroupement des mariculteurs du Québec est à bout de souffle.

     

    Déplorant le manque d’appui de la part du ministère québécois des Pêcheries, aucun de ses membres ne s’est porté volontaire pour en combler les postes vacants, en assemblée générale annuelle, il y a trois semaines.

    L’ex-secrétaire du Regroupent des mariculteurs du Québec, Jacques Dufresne, explique que les mariculteurs sont à bout de souffle :

    Les mariculteurs reprochent également à Pierre Paradis, ministre des Pêcheries,  d’être un ministre absent.

    Des mariculteurs se désolent d’ailleurs qu’il n’y ait présentement plus aucun programme d’aide financière, ni pour les pêches, ni pour la mariculture.

    Rappelons que Québec a décidé de retirer le financement annuel de 85 mille dollars qu’il allouait depuis trois ans à la Table maricole.

    Sa dissolution est prévue pour le 27 mai.