MANQUE DE TRANSPARENCE

    32

    La Coalition Saint-Laurent dénonce à nouveau le manque de transparence du gouvernement Couillard dans le dossier des hydrocarbures.

    Cette fois, c’est parce qu’elle apprend que les discussions d’un Chantier sur l’acceptabilité sociale des projets de développement énergétique se tiennent à huis clos.

    Le porte-parole de la Coalition, Sylvain Archambault, est d’ailleurs très surpris :

    Sylvain Archambault est d’autant plus étonné qu’il ait été informé de la démarche gouvernementale par le biais du quotidien Le Devoir, la semaine dernière.

    Il se demande pourquoi la Coalition Saint-Laurent, qui représente près d’une centaine d’organisations réclamant un moratoire sur le développement de la filière des hydrocarbures en milieu marin, n’ait pas été invitée aux discussions :

    La Coalition Saint-Laurent constate également que certaines des séances de discussions auxquelles le public peut s’inscrire par Internet, affichent déjà complet.

    Sylvain Archambault dit néanmoins espérer confirmation de sa demande d’inscription pour l’une des séances à venir, à Montréal ou Québec.

    Le Chantier sur l’acceptabilité sociale des projets énergétiques se déplacera également à Matane, Sept-Îles et Rouyn-Noranda.